Sources d'inspiration:

Swamini Umananda

Swamini Umânanda est l’un de ces enseignants, dont la vie illustre la place que peut tenir la spiritualité dans le monde moderne. En 1983, celle qui devait devenir Swamini Umananda, alors professeur de yoga et élève de Shri Mahesh, fondateur de la FFHY, rencontra le maître spirituel dont la présence et l'enseignement devaient transformer si profondément sa vie, Swami Chinmayananda. Dès leur rencontre, ce maître réputé qu'était Swami Chinmayananda l'a incitée à venir en Inde étudier sérieusement la philosophie. Après 5 années de réflexion, la décision fut prise.


Formation et engagement spirituel

Swaminiji a passé presque 3 ans à l’ashram de la Chinmaya Mission, près de Bombay, se consacrant entièrement à l’étude du sanskrit, des textes de Vedânta, des Écritures sacrées, du chant védique,et à la méditation, suivant l'intense formation védantique et le style de vie monastique des brahmacharis.

A la suite de ces études, elle a pris un engagement personnel, celui de consacrer sa vie à cette recherche spirituelle, dans la voie du renoncement, au service de la société. C'est ainsi que le 8 octobre 1991, elle a reçu de son maître une première initiation et le nom de "Brahmacharini Bhakti "(brahmacharini : titre spirituel signifiant "celle qui se consacre au Suprême" - Bhakti : nom signifiant "dévotion").

A son retour en France en 1992, avec un petit groupe d'élèves de Swami Chinmayanand elle fonde la Chinmaya Mission France, branche française de la vaste organisation spirituelle et charitable qu’est la Chinmaya Mission. Avec eux, en juin 1993, elle organise la venue à Paris de Swami Chinmayananda, qui a marqué la réelle naissance du centre Chinmaya en France.

Ensuite, à la demande de son maître, elle a commencé à transmettre à son tour l'enseignement reçu, et pendant plus de 14 ans, elle a mené de front une vie professionnelle et le travail de transmission au sein de la Chinmaya Mission France. Depuis 2006, elle se consacre pleinement à cette activité. Elle enseigne directement à partir des Ecritures la vision universelle de la Non-dualité et les méthodes concrètes du changement intérieur.

Le 6 mars 2008, jour de Shivaratri, Bni Bhakti a été initiée dans l'ordre du Sanyâsa (ordre sacré du renoncement) par Swami Tejomayananda, sous le nom de Swamini Umananda.

Une vie au service de la transmission spirituelle

C'est inspiré par la présence subtile du maître que le travail de l'association se mène en France depuis toutes ces années, sous la direction de Swamini Umananda.

L'activité principale de l'association est la transmission de l'enseignement de l'Advaita Vedânta, à travers l'étude de textes tels que la Bhagavad Gîtâ, les Upanishads, ou les traités védantiques (oeuvres de du grand philosophe Âdi Shankara). Cet enseignement est transmis à travers les Groupes d'étude, les séminaires, ateliers, conférences conduits par Swaminiji.

Swaminiji est aussi un intervenant reconnu à l'extérieur de la Chinmaya Mission pour la clarté et la profondeur de ses enseignements. Elle est invitée à conduire des programmes dans de nombreux centres spirituels en France et dans d'autres pays d'Europe, en particulier le Royaume-Uni, la Roumanie, la Suisse, l'Italie.

A l'étranger, elle donne également des enseignements sur la gestion du stress et la méditation dans des universités (London Business School, faculté d'Ottawa), dans l’administration (Administration Canadienne) ou même dans des entreprises telles que Black Berry.

Lors de ses déplacements en Inde, elle est aussi invitée à intervenir dans des Centres Chinmaya : Centres d'Hyderabad, de Delhi.

Ainsi, depuis plus de 20 ans, Swaminiji enseigne la Non-dualité dans toute sa pureté, tout en sachant établir des passerelles avec la culture occidentale. Elle intervient devant des audiences tant françaises qu’étrangères qui sont touchées par son amour et la clarté de son enseignement. 

 

L'oeuvre de traduction et publications

Swaminiji a aussi impulsé un travail important d'édition d'ouvrages en français au sein de la Chinmaya Mission France. Ainsi depuis 1993, de grands textes de la littérature spirituelle indienne ont été publiés, dont la Bhagavad Gîtâ, commentée par Swami Chinmayananda, des ouvrages de référence (oeuvres de Shankara, de Ramana Maharshi. Des écrits de Swami Chinmayananda ont été aussi traduits : ouvrages sur la Méditation et tout récemment le livre "La Non-dualité, voie d'accomplissement, voie d'Eveil" qui expose de façon claire et profonde la vision du Vedânta (DVD de conférences inclus).

 

http://www.chinmayafrance.fr/

Gelongma Davina Gelek Drölkar

Pionnière de la vogue du mieux-être dans son corps et dans sa vie, elle développa un phénomène de mode dans les années 80 en créant avec sa partenaire Véronique la Gym Tonic à la télévision...
L'engouement du public pour l'entraînement physique était engagé, il prit une telle extension qu'il est devenu un art de vivre résolument moderne.
Mais Davina a bien d'autres cordes à son arc.
Initiée depuis son enfance par ses parents aux sciences spirituelles, elle s’exerça au yoga, à la danse hindoue et professionnellement à la danse classique d'opéra et à l'art chorégraphique.
Elle a toujours cultivé la méditation et l'étude approfondie des philosophies spiritualistes.
Passionnée et infatigable, elle entreprit en parallèle un long parcours culturel jalonné de l'apprentissage de la médecine traditionnelle chinoise et de la psychanalyse.
Vouée par sacerdoce à la cause des personnes en difficulté, elle est devenue psychopédagogue. Son registre s'étend depuis la simple recherche de mieux-être dans son corps et dans son esprit aux remèdes naturels anti-stress jusqu'au sevrage des dépendances : alcool, tabac, médicaments et autres addictions qui engendrent un mal-être profond.
Ses enseignements sont accessibles à tous, quels que soient l'âge et la condition.
Baignée depuis toujours dans les cultures orientales, elle s'est très tôt consacrée à l'étude du bouddhisme qui est progressivement devenu le sens de sa vie. Confiante en ses convictions et aux bienfaits des expériences qui s'ensuivent, elle s'est engagée en prenant des vœux monastiques au sein de la tradition Gelugpa du bouddhisme tibétain en suivant la voie traditionnelle jusqu'à la pleine ordination de Gelongma.
Dès lors, elle mène une existence faite d’étude, de réflexion et de partage au travers d’activités non contradictoires avec ses engagements. Ses aspirations la conduisent à respecter fidèlement la voie tracée par ses maîtres spirituels pour faire de son chemin de vie une progression vers la relation authentique envers les autres, elle-même et le parcours qui lui est indiqué.
En juin 2010, Davina décide de se retirer dans le centre monastique de Chökhor Ling. Elle se consacre désormais totalement à ses activités spirituelles. Son temps est partagé entre un travail personnel d'étude et de méditation, les réunions mensuelles avec un groupe d'étudiants bouddhistes et les retraites mensuelles ouvertes à tous à partir du mois d'avril.
Elle est également responsable du département des “Arts Spirituels” du monastère Chökhor Ling. Elle crée et anime des stages et des formations d'une forme de yoga comportementaliste spécialement destinée aux professeurs de yoga, aux soignants et à toutes les personnes engagées dans la relation d'aide. Ces stages sont par ailleurs accessibles à qui souhaite entreprendre un parcours de développement personnel au travers d'un yoga “corps-esprit” bouddhique.
Présidente de l'association Chökhor Ling, Gelongma Davina s'emploie à transmettre le sens d'une éthique pure au sein des enseignements spirituels et du partage de l'intégrité et de la bienveillance entre tous.
Responsable de la formation bouddhiste des moniales débutantes, elle initie un nouveau courant de religieuses responsables du soutien matériel de leur propre existence. Il s'agit d'un noviciat intégré à la vie active, parfaitement respectueux des règles de la société laïque dans laquelle elles poursuivent leur chemin d'évolution personnelle au service des autres.
Toutes les activités de Chökhor Ling sont tournées vers le développement du soutien apporté aux enfants du Tibet et à l'aide des monastères.

 

http://www.chokhorling.com/