La relaxation de la rose

 

S'allonger sur le dos dans la posture du cadavre (shavasana)...

 

En gardant les yeux fermés et le mental relaxé, avec la conscience dans un état limite entre le sommeil et l'éveil, laisser glisser la pensée, centimètre par centimètre, du front aux orteils, en percevant le maximum de sensations dans chacune des zones observées...

Remonter par la partie postérieure du corps, des talons jusqu'au sommet du crâne...

 

Répéter ce circuit deux à trois fois...

 

Visualiser maintenant une rose située dans la région du plexus cardiaque, à l'intérieur du thorax...

Imaginer qu'elle est tenue par des mains psychiques...

Sans effort de volonté, refermer la rose à l'aide des mains pendant chaque expiration et l'ouvrir sur chaque inspiration...

Maintenir la respiration naturelle et sans effort...

 

Puis continuer  à visualiser la fleur, s'ouvrant et se fermant au rythme du souffle, en sollicitant maintenant le sens subtil de l'odorat...

Pendant chaque inspiration, tandis que la rose s'épanouit dans le thorax, imaginer sa senteur douce et parfumée qui emplit la poitrine...

Lorsque la rose se referme, à l'aide des mains psychiques, pendant chaque expiration, le parfum s'évanouit...

 

Maintenir la visualisation pendant 1 à 3 minutes...

 

Puis effacer cette image mentale et se laisser complètement aller au fond de soi-même en lachant mentalement prise, de façon à ressentir pleinement les effets de cette relaxation...

 

Rester ainsi encore 2 à 3 minutes puis ouvrir lentement les yeux avant de s'étirer avec plaisir...

 

 

 

 

 

Source: "Prévenir et guérir par le yoga" de Christine Campagnac-Morette, éditions du Dauphin